Mystique, commercial et pas du tout abordable

Une retrouvaille enthousiaste et émouvante au lycée Carthage Présidence
1 décembre 2016
Paroles de médecins, voyager est bon pour la santé
19 décembre 2016
Montrer tous

Mystique, commercial et pas du tout abordable

Lundi prochain, le 12/12/2016 sera une fête religieuse pour tous les musulmans. Cela correspond donc au 12 Rabbii Al awal 1438 de l’Héjire. Tous les musulmans célèbrent l’anniversaire du prophète.

Comme toutes les fêtes religieuses en Tunisie, cette dernière est célébrée avec un repas atypique qui est échangé et offert en cadeau. « Assidat ezzgougou », est une douceur tunisienne préparée pour marquer l’anniversaire du prophète Mohammed. C’est une crème faite avec l’extrait des graines du pin d’Alep « le zgougou ».

La tradition alimentaire tunisienne célèbre cet événement avec un petit déjeuner frugal. Il commence par une crème « assida » simple (une sorte de farine de blé) servie dans un plat ordinaire et moulé dans une forme de dôme. Par la suite, du l’huile d’olive et du miel y sont versés. Toute la famille mange du même plat, partageant le petit déjeuner simple et sans prétention en mémoire de la pauvreté dans laquelle le Prophète est né et comme signe d’appartenance à la communauté musulmane.

Contrairement aux musulmans orthodoxes qui considèrent cette fête comme innovation, les Nord-Africains la célèbrent avec des festivités populaires et des cérémonies religieuses spectaculaires. La veille du Mawlid, de longues séances de prière et des incantations soufies se tiennent dans les mosquées ou les mausolées, sans oublier les cérémonies religieuses solennelles auxquelles assistaient les chefs d’État portant des vêtements traditionnels pour l’occasion. Des compétitions pour réciter le Coran sont organisées pour les enfants et diffusées en direct à la télévision.

darawish

Au cours des dernières décennies, la célébration fut passée de la simplicité à la sophistication. Une nouvelle tradition culinaire a rejoint l’ancien, et dans la plupart des cas, il l’a remplacé. Spécialité de l’ancienne bourgeoisie tunisienne, qui s’est par la suite répandue dans toute la nation. Cette douceur « Assidat ez-zgougou » nécessite une longue préparation, élaborée et délicate.
Ce dessert ne se faisait qu’à la manière traditionnelle et à la maison. À présent, il commence à apparaître dans les menus des restaurants de luxe de la capitale et dans certains restaurants tunisiens à Paris. Mais la plus grande innovation est l’apparition récente de graines de pin d’Alep prêtes à l’emploi, qui économisent beaucoup de temps mais éliminent le besoin d’un rituel familial important.

assida2

D’autres familles aisées préfèrent préparer la crème de pistache ou de noisette au lieu de celle fabriquée à base des graines d’Alep.
Auparavant, la fête était une occasion de rencontrer avec toute la famille pour prier en toute sérénité. À présent, c’est une occasion pour les frimeurs pour se vanter de leurs dépenses pour préparer la crème, des couverts qu’ils utilisent pour la servir et tout autre simulacre pseudo-religieux.

Comments are closed.